Ma Routine Beauté de Printemps

Ma Routine Beauté de Printemps

Ma Routine Beauté de Printemps

L’hiver a été studieux. J’ai testé de nombreuses marques, certaines ont été retenues, d’autres non. Ma routine de printemps prend donc en compte les nouvelles marques de la boutique testées lors d’un usage prolongé!

Mes habitudes se sont modifiées avec l’entrée franche de la slow-cosmétique dans la salle de bain. J’avais commencé avec les déos Clémence et Vivien et les shampoings solides. Cet hiver, la gamme s’est agrandie.

Commençons par la douche. Familiarisez vous avec ces 3 lettres. SAF. Saponifié à froid. On n’a pas fini de vous en parler, c’est une révélation. On connaissait déjà les excellents savons d’Honorée et les célèbres savons Clémence et Vivien, nous approfondissons désormais notre engagement dans cette direction avec Savondou et Savonnerie buissonnière.

Avec les SAF, la peau ne tire plus :

Elle est douce et le geste de la toilette est simplifié. En effet, si votre peau est plutôt équilibrée, un seul produit peut convenir pour le visage et corps. Dans mon cas, mon choix s’est porté sur le ROSE ARGAN de SAVONDOU. Adapté à ma peau, nettoyant et adoucissant, sensuel à l’usage, beau à regarder… L’huile d’argan nourrissante, fait de lui un savon adapté aux peaux matures. mais il convient globalement à toutes les peaux sensibles. Sa couleur rose teintée de reflets chauds est un délice. Quand à l’odeur, il faut aimer la rose, et dans ce cas, vous serez servi(e) par un jardin d’arômes.

Pour les cheveux :

Utilisatrice depuis longtemps de la gamme  Pachamamai qui me satisfaisait pleinement, j’ai eu envie d’explorer de nouveaux horizons. Je précise que j’ai les cheveux secs et que j’utilisais ainsi le ‘cheveux secs’.

Ce mois ci, j’oscille entre le shampoing cheveux secs de Lamazuna avec le shampoing solide de Savonnerie Buissonnière.

Le premier mousse, laisse la chevelure légère avec incroyable de brillance. Je le trouvais un peu cher mais la bonne nouvelle: depuis janvier le shampoings a baissé de plus de 2 euros/pièce. Un geste de la marque qui peut être salué, car plutôt rare de nos jours.

Autre shampoing, le savon / shampoing patchouli-jojoba de Savonnerie buissonnière.

Celui ci est hyper économique pour un résultat tout aussi réussi. Il faut aimer, car il sent le patchouli mais alors que je n’apprécie pas forcément cette odeur, dans le shampoing je le trouve boisé sans être écœurant. Sincèrement, pour un shampoing solide, je veux dire un shampoing solide qui marche et sans effet cartonné-cireux après avoir été rincé, c’est le meilleur marché que je connaisse. Précisons malgré tout que c’est un des rares produits non vegan de la gamme Savonnerie Buissonnière puisqu’il contient des œufs.

Sur le visage, cet hiver:

J’ai utilisé quelques gouttes d’huile de prune en sérum chez SAVONDOU quand il a fait très froid. Mais j’ai surtout commencé à utiliser le baume précieux abricot macadamia, toujours chez SAVONDOU. Ce produit est de loin mon chouchou du moment toutes catégories confondues. (ne me lancez pas sur le sujet en boutique ou je risque de vous casser les oreilles pendant des heures). Ce baume est absolument incroyable. Odeur discrète de noisette caractéristique d’un karité de bonne qualité, il évoque la foret, une odeur très naturelle, inhabituelle dans un soin visage, et vous l’aurez compris, dans mon cas, carrément addictive. Concernant la composition, il s’agit d’une base de chantilly de karité auquel Jeff a rajouté 3 huiles. Ici l’huile de coco, de macadamia, et d’abricot. La texture alléchante a l’onctuosité idéale pour être appliquée avec un massage léger du visage.

Sa texture pénètre rapidement, la peau est nourrie et hydratée sans effet gras, la crème reste juste assez en surface pour recevoir aussitôt fond de teint ou BB crème dont il facilite l’application.

Je l’utilise depuis maintenant plusieurs mois en crème de jour, crème de nuit et quand je ne résiste pas à son odeur, en crème pour les mains. Bref, j’ai beau essayer de passer à autre chose, je n’y arrive pas (à part varier avec ‘noisette jojoba‘ un autre baume précieux de la gamme). Il y a longtemps que je n’avais eu un tel coup de foudre pour un produit.

L’hiver dernier:

Ce baume précieux associé à une petite cure d’astaxantine (reconstituant de la peau) m’a permis d’éviter les rougeurs, la peau rêche, abimée par le froid. Normalement l’astaxantine se prend plutôt pour préparer la peau au soleil. Nous en reparlerons, mais suite à mon expérience, je suis convaincue par cette association slow cosmétique et complément alimentaire!

Je fais suivre par un maquillage nude. Fond de teint nuance ‘beige’ ou BB cream AVRIL selon l’humeur (le fond de teint va plutôt unifier le teint alors que la BB crème va jouer sur la texture de peau).

J’utilise le highlighter AVRIL en fard à paupière. Ultra discret, il défatigue le regard sans ‘maquiller’. Enfin mascara longue tenue et blush rose nacré. Ou terre cuite suivant l’humeur et le soleil. Avril toujours.

Pour les cheveux :

Quelques goutte de sérum UNIQUE suffisent ainsi, une matière parfaite en un quart de seconde le matin. Il faut préciser que les couleurs végétales et shampoings solides associés m’ont permis de récupérer une nature de cheveux qui ne nécessite plus autant d’entretien pour arriver à un résultat pleinement satisfaisant. Voir notre article sur ‘comment retrouver une chevelure saine

Pour le déo :

J’ai découvert récemment le citron menthe de Savonnerie buissonnière. Encore une découverte, encore un chouchou. L’odeur, la texture et l’efficacité. La transpiration n’est pas contrôlée et pourtant j’ai noté une différence, aucune sensation d’aisselle humide, aucune odeur de transpiration même après une intense journée de travail. Une odeur gourmande et discrète, une texture cire non collante, et un stick qui permet une application ultra simple pour les speedées du matin comme moi. A noter qu’en boutique, les retours d’hommes depuis quelques semaines sont aussi très positifs sur ce produit.
J’avoue avoir un petit peu laissé tomber les tests de crèmes pour le corps. Avec l’arrivée des SAF dans la salle de bain, je ressens beaucoup moins le besoin d’hydratation du corps malgré les saisons mitigées qu’on vient de traverser. Du coup rien de neuf de ce coté.

Par contre, avec les beaux jours :

J’ai eu envie de drainer le corps de ses toxines. Avec la cure de sève de bouleau, j’y ai associé le macérat de lierre CENTIFOLIA.

Le lierre macère dans de l’huile de tournesol (bio première pression à froid). J’ai ajouté à cela 2 ml d’huile essentielle de Criste Marine, qui joue aussi sur la fermeté de la peau et le drainage des tissus. Cette formule draine les tissus, joue sur la peau d’orange et raffermit la peau. Pas de perte de cm notables, mais j’ai senti en quelques jours un changement important niveau fermeté de la peau. Pour avoir été une grande consommatrice de crèmes minceur de toutes marques pendant des années, j’affirme que celle ci est ultra efficace! Bien sur, l’effet finit par s’estomper quand on arrête. Encore une fois, ces formules minceurs et fermeté ne marchent que lorsqu’on s’en sert!

Voilà donc pour cette routine d’avril-mai! Je reste ainsi à votre disposition pour des questions sur les produits, en magasin comme sur le site (onglet contact).

Nous continuons notre exploration et reviendrons dans quelques mois avec de nouveaux produits testés et approuvés! Un beau printemps à tous!

Article : Par Hélianthème.

%d blogueurs aiment cette page :